Vers la fin du minimum d’achat pour régler par CB

C’est en tout cas le projet de Michel Sapin, le ministre des Finances, qui a dévoilé, dans les colonnes du « Parisien », une série de mesures pour prétendument « faciliter la vie quotidienne des clients des banques françaises ».

Souvent, dans les commerces, les vendeurs fixent une limite minimum pour pouvoir régler par carte bancaire.

Le ministre des Finances veut mettre un terme définitif à cette liberté des commerçants.

« Je souhaite qu’il n’y ait plus d’obstacles au paiement par carte bancaire », explique Michel Sapin.
Il va parallèlement demander aux banques de revoir les tarifs applicables aux utilisateurs des terminaux de paiement, pour calmer les commerçants. Plus précisément, il s’agira de supprimer la partie fixe des frais (appelés commission interbancaire de paiement) qui pénalise davantage les petits achats. Si les banques ne jouent pas le jeu, Michel Sapin promet de prendre la mesure par la voie légale.

Quoiqu’il en soit, le Système a toujours le même objectif : éliminer l’argent liquide du circuit…
L’argent liquide a en effet le tort de ne pas laisser de traces, ni du côté de l’acheteur (on ne sait pas ce que les gens font), ni du côté du vendeur (il peut s’arranger pour qu’une part de ses rentrées échappe aux griffes du Trésor Public).

Il faut défendre l’argent liquide, n’en déplaise à l’Etat qui veut nous fliquer et aux banques qui ne peuvent se sucrer sur sa circulation : préférez régler en liquide, c’est parfois plus contraignant mais c’est le prix de la liberté !

« Les origines occultistes de la franc-maçonnerie » : le livre-événement de Jean-Claude Lozac’hmeur

couv-3dLe professeur Lozac’hmeur vient de signer un nouveau livre qui s’annonce incontournable pour tous ceux qui s’intéressent à la franc-maçonnerie.

Un ouvrage sous-titré avec pertinence « recherches sur une religion d’État »…

Il s’agit d’une étude originale et des plus sérieuses.

Paru aux Éditions des Cimes. 216 p., index des noms. 18 €. Disponible ici.
Présentation de l’éditeur et sommaire ci-dessous.
On peut trouver les précédents livres de Jean-Claude Lozac’hmeur ici.

4e de couverture :

« Qu’est-ce que la franc-maçonnerie ? D’où vient-elle ? Quel est son secret ? Quels sont ses objectifs ? Telles sont les questions auxquelles il est répondu dans cet ouvrage.
LIRE LA SUITE « « Les origines occultistes de la franc-maçonnerie » : le livre-événement de Jean-Claude Lozac’hmeur »

La signature maçonnique de Najat Vallaud-Belkacem

Serait-elle prête à tout pour gravir les échelons ? …

Le (et non « la », en bon français) ministre de l’Éducation nationale a apposé une signature à forte connotation maçonnique au bas d’une lettre de mission auprès du « Haut Conseil de l’Egalité femmes-hommes ».
Une lettre envoyée alors qu’elle était encore « ministre du Droit des femmes ».
Les trois points, rapprochés et sans qu’ils soient justifiés, sont une indication qu’aiment insérer les membres de cette secte dans leur signature, pour signaler discrètement leur appartenance aux destinataires.

belkacem

Source : F&D n°387

Kofi Yamgnane, modèle d’intégration, mis en examen pour corruption

C’est un important symbole de la Gauche qui est foudroyé aujourd’hui…

Kofi Yamgnane est un Togolais venu en France dans les années 60.

Il s’impliqua dans la vie politique, du côté du PS, et devint le premier « maire noir » de Bretagne, en 1989.
La gauche mit en avant cet élection à l’occasion du bicentenaire de la Révolution, célébrant une intégration réussie (sensée éclipser l’enfer que fait vivre l’immigration de masse aux Français ?) et l’« ouverture » des électeurs blancs ayant élu un Noir, le seul de la commune.

Conseiller régional, conseiller général, député, cet apparatchik du PS – que les médias prenaient un malin plaisir à qualifier de « breton » – avait été nommé « Secrétaire d’État chargé de l’Intégration auprès du ministre des Affaires sociales et de l’Intégration » en 1991.

Bien que « parfaitement intégré », Yamgnane (« bi-national ») s’est présenté en 2005 et 2010 aux élections présidentielles… togolaises.

On apprend maintenant que cet homme admirable a été placé en garde-à-vue hier et est mis en examen pour « trafic d’influence », dans le cadre de l’affaire de corruption impliquant Christophe Rocancourt, surnommé « l’escroc des stars ».
Il est soupçonné d’avoir trempé dans un trafic de cartes de séjour…

Placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de rencontrer les autres protagonistes de ce dossier, il devra s’acquitter d’un cautionnement de 3 000 euros.

Bref : cet individu est effectivement bien intégré à la République et au monde politique français.
Pour ce qui est de l’intégration à la France, c’est bien sûr une autre histoire…

Juste milieu

En politique, quand d’un côté les athées et naturalistes vous traitent de « bigots » et que de l’autre, les surnaturalistes – plus ou moins  « perchés » – vous traitent d’« activistes » ou de catholiques du dimanche, c’est que vous tenez le bon bout…

Camp d’été du RF 2014

Vu sur le site du mouvement :

Du 21 au 24 août, c’est en Bourgogne qu’eut lieu le traditionnel camp d’été du Renouveau français.

Il réunit cette année environ 80 personnes dans un cadre agréable pour partager quelques jours de camaraderie et de formation.


Nous avons cette fois eu le plaisir et l’honneur d’accueillir deux délégations : quatre Italiens (de Lotta Studentesca, le mouvement de jeunesse de nos amis de Forza Nuova) et quatre Polonais (du mouvement Młodzież Wszechpolska, composante de la coalition Ruch Narodowy), venus de loin pour découvrir notre mouvement !


Thibaut de Chassey et le chef de la délégation polonaise.

LIRE LA SUITE « Camp d’été du RF 2014 »

Deux journalistes, qui voulaient défendre la cause des Roms, attaquées et dépouillées !

On ne se lasse pas de ces anecdotes savoureuses, dans lesquelles les militants du Système subissent ce qu’ils imposent aux Français…

Selon Le Parisien, deux journalistes de TF1 qui réalisaient un sujet sur les Roms ont été agressées jeudi dernier à Vineux-sur-Seine.

Les deux femmes, qui avaient pour but de « sensibiliser » le public sur les conditions et le mode de vie des Roms en Ile-de-France, avaient donné rendez-vous à deux membres de la communauté, gare de Lyon, pour réaliser leur reportage. Après s’être rendu avec les deux hommes en Essonne par le RER, la situation a vite dégénérée.

Dès leur sortie du train, les deux Roms ont porté des coups de poings aux deux journalistes avant de les dépouiller de tout leur matériel, caméra et téléphones portables. Ces derniers ont ensuite pris la fuite alors que les deux femmes, légèrement blessées, sont allées déposer plainte.

Source OJIM