Action et communiqué suite à l’attentat de Nice : « engagez-vous ! »

Ce samedi, des militants du RF ont occupé un pont sur l’A20 pour faire passer leur message suite à l’attentat de Nice.

Un slogan simple et percutant qui va au cœur du problème.

Notre époque meurt de la confusion et du manque de clarté.

Bravo à eux :

A20

communiqueRF

COMMUNIQUÉ : « Engagez-vous ! »

L’odieuse attaque islamiste de Nice signe définitivement la fin du rêve cosmopolite en France.

Chacun sait ou sent que ce n’est qu’un début et que notre pays est entré dans une nouvelle ère, de peur et de mort.

Et ce n’est pas de la faute de « déséquilibrés » épars, comme veulent nous le faire croire honteusement les gros médias. Ce n’est même pas, en dernier ressort, de la faute de l’État islamique.

Cette situation catastrophique est bien sûr due à l’immigration massive, de peuplement, de remplacement, que notre pays subit depuis des décennies et qui engendre un flot continuel d’agressions, de meurtres antifrançais, de viols, de déprédations en tout genre, et désormais, de plus en plus fréquemment, de massacres.

L’état de la France va devenir comparable à celui du Liban ou de l’Irak, à moins d’un sursaut vigoureux et d’une remise en cause radicale de la politique française.

Cette évidence ne sera naturellement pas énoncée par les médias et les politiciens du Système.
Et c’est logique, puisque ces derniers sont responsables des tragédies récentes, en cours et à venir.

Les hommes et les idéologies qui ont mené la France à ce degré de décadence et de fragilité ne seront évidemment pas en mesure de nous offrir un avenir meilleur.

Suite aux attaques du Bataclan et de Nice, que proposent-ils d’ailleurs ?
Pas grand chose, si ce n’est une restriction toujours plus grande des libertés des Français, une répression des mouvements de résistance nationale, une surveillance généralisée de la population, des moments d’émotion collective hypocrites et vains comme tout le monde a pu le constater. Rien qui ne touche au cœur du problème.

Le Premier ministre Manuel Valls déclarait lui-même au Figaro l’année dernière : « il faut s’habituer à vivre avec le terrorisme ». Les Niçois peuvent lui dire merci aujourd’hui.
Voilà où nous en sommes, voilà où nous a menés le Régime.

Alors que le Système nous pousse à la résignation et à la docilité, les Français qui refusent les perspectives de déshonneur et de mort pour notre pays n’ont pas le choix : ils doivent s’engager pour que changent les institutions, les hommes, les mentalités, les valeurs qui incarnent la politique française.

Le combat crucial qui se présente aux Français n’est pas qu’un combat contre le terrorisme islamique. C’est d’abord un combat contre le Régime, contre l’individualisme, contre la résignation, contre le politiquement correct distillé par les médias.
C’est un combat dont l’enjeu est beaucoup plus vaste que la lutte contre un terrorisme qui n’est qu’une tragique conséquence.
L’enjeu est de nous assurer un avenir de paix, de dignité, où la civilisation et l’identité françaises seront rétablies et défendues.

Engagez-vous !

Thibaut de Chassey
Directeur national du RF

Université d’été nationaliste 2016 §

visuudt2016
J’encadrerai cette Université d’été destinée aux jeunes Français de 15 à 35 ans (dérogations possibles).
Organisée par le Renouveau français, en Bourgogne, dans un cadre agréable, elle procurera comme chaque année une formation politique et culturelle sérieuse et adaptée aux différents niveaux des participants.

Quelques jours exceptionnels, précieux, dans une saine ambiance : profitez-en ou faites-en profiter vos enfants !

Détails et inscriptions en cliquant ici.

 

Sortie du nouveau numéro de « L’Héritage »

Longtemps attendu, voici le nouveau numéro de l’excellent magazine L’Héritage (« revue d’études nationales »), que nous vous recommandons vivement.

Avec 32 pages en couleur (pour 4 euros),  il propose de très intéressants articles d’analyse politique, d’histoire, de philosophie politique, de réflexions sur notre identité, etc.

Il offre aussi un grand et passionnant entretien avec Philippe Pichot-Bravard, auteur d’un livre remarqué sur la Révolution française (disponible ici).

Notons enfin de percutantes recensions de livres, qui n’hésitent pas à aller à rebrousse-poil de l’opinion généralement en vogue dans les milieux nationaux ou « de droite » : les livres de Jean Sévillia et Béatrice  Bourges sont passés à la moulinette. Voilà qui invite à la réflexion !

Le site de la revue : www.lheritage.net
On peut acheter ce numéro en ligne ici et les précédents ici.

Hommage à sainte Jeanne d’Arc

Ce dimanche 8 mai après-midi, à Paris, le Renouveau français a participé à la très réussie manifestation unitaire d’hommage à Sainte Jeanne d’Arc organisée par Civitas.

Notre banderole et nos slogans ne sont pas passés inaperçus :

jeanne2
Voici le discours que j’ai tenu à cette occasion :

Communiqué : « Le cosmopolitisme, c’est la guerre ! »

aristote


Le cosmopolitisme, c’est la guerre !

L’Europe est à nouveau frappée par des attentats meurtriers.
Pendant ce temps, le gouvernement français inonde le peuple d’une honteuse propagande dénonçant ses prétendues tendances « racistes », « islamophobes », « antisémites », etc. Une campagne de culpabilisation et de diversion très coûteuse et parfaitement contraire à la réalité.

molenbeekDes agressions, viols et meurtres à connotation raciste ont lieu en effet en grand nombre en France, mais ce sont les Français qui en sont victimes et quasiment jamais les auteurs.
Une guerre se fait jour sur le sol d’Europe (et il y a en France de nombreux « Molenbeek »), mais elle n’est pas initiée par les Blancs, qui ont été trop gentils et accueillants.
Le principe de réalité se rappelle douloureusement aux Européens, qui doivent garder en tête, comme l’histoire le prouve, qu’une société multiraciale est une société multi-conflictuelle.

La « campagne antiraciste » du gouvernement, si déconnectée des réalités, signifie qu’il a peur. Peur non pas du terrorisme et des véritables menaces – dont il est responsable -, mais peur d’un réveil populaire qui s’opposerait à l’idéologie de l’Oligarchie politico-médiatique et in fine à sa domination.

Le rejet de l’invasion migratoire, le refus de l’entreprise de culpabilisation et de reniement national, et plus encore l’essor du nationalisme sont en effet les vrais sujets d’inquiétude de la caste dominante.

Jamais l’antagonisme entre l’idéologie cosmopolite au pouvoir et les intérêts du peuple n’a été aussi palpable.

S’il y a encore des Français qui croient de bonne foi – sous les coups des médias et de l’« Éducation nationale » – que le « nationalisme c’est la guerre » et que l’abolition des frontières est l’assurance de la paix, il nous revient de leur ouvrir les yeux au plus vite, aidés hélas par des faits qui confirment évidemment les analyses du mouvement national depuis des décennies.

La seule issue est le rétablissement de pouvoirs publics animés d’un sain nationalisme, c’est-à-dire qui ont en tête ce qu’est réellement une nation et qui ont à cœur de défendre ses intérêts, au premier rang desquels sa sécurité, sa souveraineté, son identité, sa cohésion, son homogénéité.
Clamons haut et fort que « le cosmopolitisme, c’est la guerre » et que le « nationalisme, c’est la paix » !

Thibaut de Chassey
Directeur du Renouveau français

decheance

Délégation à Varsovie

Compte rendu du Renouveau français :

pol-1« A l’invitation de nos partenaires polonais du mouvement « Jeunesse des Polognes » (Młodzież Wszechpolska) et du parti confédéral « Mouvement national » (Ruch Narodowy), une délégation du Renouveau français s’est rendue à Varsovie pour la journée de commémoration de l’indépendance de la Pologne, le 11 novembre.

293caaee-69b6-11e4-962d-0025b511229e
Ce jour est depuis quelques années l’occasion d’une grande manifestation nationaliste organisée par nos amis, rassemblant habituellement entre 50 000 et 100 000 personnes célébrant l’indépendance nationale et exigeant « la Pologne aux Polonais » !

pol-5Les manifestants se rassemblent avant la marche.

Thibaut de Chassey et Robert Winnicki, président de Ruch Narodowy et député.
Thibaut de Chassey et Robert Winnicki, président de Ruch Narodowy et député.

Cette année nous avons eu l’heureuse surprise de voir plusieurs de nos camarades devenus députés les jours précédents. Les élections qui venaient de se tenir ont fait prendre au pays un « virage à droite » sérieux. L’assemblée nationale commence au « centre gauche » pour reprendre une terminologie moderne.

D’ailleurs, le nouveau président de la République André Duda a fait parvenir à la manifestation une lettre de salutations amicales ! De fait, il n’y eut aucun incident à déplorer, contrairement à l’année dernière, et la police était très discrète.

La manifestation fut un grand succès, la foule très nombreuse et sa jeunesse remarquable, confirmant qu’il souffle une brise agréable sur la Pologne.

pol-6

Auparavant, notre délégation avait été invitée à une visite guidée du parlement polonais, où nos camarades nous ont présenté plus en détail le contexte politique local et leurs combats.

Conférence de presse au Parlement.
Conférence de presse au Parlement.

Ce séjour à Varsovie fut aussi l’occasion de nombreux contacts et discussions, tant avec les nationalistes polonais qu’avec les autres délégations européennes, notamment hongroise et italienne.

Alors que l’Europe est plus que jamais menacée d’une dramatique submersion migratoire, l’utilité d’une coopération entre nationalistes européens se fait particulièrement sentir.

Encore bravo et merci à nos camarades pour leur travail et leur accueil.

Délégation en Pologne

A l’invitation des nationalistes polonais, je me rendrai à Varsovie ces jours-ci avec une délégation du Renouveau français.

Au programme : rencontres et discussions avec les nationalistes polonais et les autres Européens qui seront présents, et participation, le mercredi 11 novembre, à la grande manifestation nationaliste annuelle (la « Marche de l’indépendance ») qui avait réuni l’an dernier environ 100 000 personnes.
Une visite du Parlement est aussi prévue, nos partenaires polonais ayant obtenu plusieurs sièges lors des récentes élections législatives.